La liste du sac d’évacuation d’urgence 72h ultime pour une famille de 4 personnes

Par , Le 30 octobre 2022 (Temps de lecture estimé : 5 min)

Après m’être énormément renseigné sur le sac d’évacuation d’urgence, la crise internationale, nationale et économique m’a poussé à composer le mien. Mais qu’est-ce que le sac idéal ? Avec cette liste, je vous propose ma définition de celui-ci.

mioursmipanda sacs evacuation urgence 72heures 4adultes miniature

En bon control freak de mon environnement, je ne suis pas du genre à laisser des choses au hasard. À ce titre, disposer d’un sac d’évacuation d’urgence (que nous abrégerons SEU à partir de maintenant) est un must have pour toute personne un tant soit peu prévoyante digne de ce nom. D’ailleurs, la préparation d’un SEU est même quelque chose de recommandé par le gouvernement qui a un site web dédié sur le sujet. Certains se diront sans doute qu’ils n’auront pas besoin d’un tel équipement. Et pourtant, à quoi servent les souscriptions à des assurances de prêt, à des prévoyances, voire même des assurances vie ? À la même chose : à anticiper une situation critique. C’est ce qu’est le SEU : une assurance, dont on espère toutefois ne jamais avoir à se servir.

Ce ne sont pourtant pas les risques qui manquent : catastrophe climatique, incendie, défaut de conception du bâtiment, accident nucléaire ou industriel, guerre (on ne va pas se mentir, à l’heure où j’écris ces lignes ça ne sent pas super bon), dégât des eaux, dégradation majeure du domicile par des délinquants, un black-out poussant les autorités à vous reloger ailleurs avec d’autres personnes, ou une simple évacuation de sécurité suite à une alerte reçue par les forces de l’ordre, etc. Le risque que l’une ou l’autre de ces choses arrive au cours de votre vie n’est pas anodin.

Ceci étant dit, par où commencer ? Il faut pouvoir penser à tout, tout en se fixant des priorités pour des raisons évidentes de budget. Les listes de SEU pullulent sur le web. Certaines sont excellentes, d’autres ne sont qu’un ramassis de bullshit. Pour ma part, j’ai construit cette liste sur la base de trois listes existantes que j’ai identifiées, mes propres connaissances et les conseils avisés d’un ami pratiquant le bushcraft. En cherchant à tirer les prix le plus possible, tout en conservant un équipement que j’estime tenir du minimum syndical, je suis parvenu contenir le tout dans une enveloppe de 700 €. Ça vous paraît beaucoup ? Vous n’imaginez pas tout ce que 72 heures d’autonomie peuvent exiger et encore moins ce qu’il vous en coûterait de ne rien avoir.

700 €, ça correspond donc à un lot de deux sacs relativement complets et polyvalents (on ne sait pas à quelle situation on sera confronté, on doit donc être paré pour tout). La liste que je vous propose n’est pas exhaustive (on peut toujours faire mieux !) et on pourrait débattre longtemps de ce qui est prioritaire de ce qui ne l’est pas. Peu importe, à vous de faire vos propres ajustements. L’essentiel est que désormais, vous disposez d’une liste avec des liens vous permettant de constituer rapidement votre équipement, puisque j’ai fait les recherches pour vous. Et Dieu sait que j’y ai passé du temps !

Ce kit a été pensé pour 4 adultes, mais plus spécifiquement dans un objectif de survie familiale (donc deux parents et deux ados, ou deux parents et trois enfants en bas âge). Afin de pouvoir tirer le prix le plus possible, certains éléments sont donc indiqués uniquement en un ou deux exemplaires (pour les parents) plutôt qu’en deux ou quatre. Pour d’autres items, une concession a été faite sur la qualité. Après tout, le contenu de ce sac est prévu pour une durée de 72 heures et non pour 3 mois. Je l’ai aussi fait dans une démarche de polyvalence des situations auxquelles on peut être confronté. Cette liste est donc à adapter à vos besoins et à votre budget. Gardez toutefois à l’esprit que cette liste propose pourtant ce que j’estime tenir du strict minimum.

Pour télécharger la liste, c’est par ici !

Précisions

Point de vigilance 1

Considérez ce sac comme une assurance survie et non un stock. Les néophytes peuvent envisager de ne pas acheter certains articles en se disant qu’ils les ont déjà chez eux. C’est un piège : quand vous serez dans l’urgence, attraper votre sac et partir sera la seule chose que vous pourrez sans doute faire. Il est donc fortement recommandé d’acheter quand même ce que vous pouvez déjà avoir. Si vous disposez déjà de certains objets dont vous avez très rarement ou pas l’utilité de ceux-ci, rangez ces objets dans votre sac quand vous ne vous en servez pas.

Point de vigilance 2

Il conviendra de séparer équitablement l’équipement entre les deux sacs, afin que tous les articles en plusieurs exemplaires ne se retrouvent pas dans le même sac. En cas de séparation, de perte ou de vol (!) d’un des deux sacs, cela permettra au groupe (ou ce qu’il en reste en cas de séparation) d’avoir toujours de l’équipement.

Disclaimer

Aucun des liens de ce document n’est un lien d’affiliation. J’ai créé ce document d’abord pour moi-même à des fins d’organisation, puis j’ai ensuite décidé de le mettre à disposition. C’est donc un travail purement bénévole. Merci de respecter celui-ci.

Quid des SEU préconçus vendus en ligne ?

C’était ma première piste, mais j’ai fini par l’abandonner. Si beaucoup de SEU vendus en ligne sont plutôt bien foutus, ils restent toujours des ajustements à faire. Par ailleurs, faire son sac soi-même permet de bien connaître son matériel, de pouvoir choisir son équipement, mais surtout de faire une économie substantielle importante.

À présent, votre survie en cas de situation de crise est entre vos mains. Bon courage !

Cet article t'a plu ? Partage-le !

    

René DROUIN

Auteur d'anticipation, blogueur et créatif touche-à-tout, catho tradi, entrepreneur, THPI. Chasseur de woke et de droitard formolé à mes heures perdues. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Inscris-toi à la mailing-list du blog
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail les dernières publications de l'auteur je prends connaissance de la politique de confidentialité.