Voyage de Noces en Irlande : aller et retour d’un casanier

Je me la joue « The Hobbit » avec mon titre, mais vous allez rapidement comprendre pourquoi. Et oui, me voila marié, homme heureux et accompli. Et qui dit mariage, dit voyage de noces. Enrichissant, mais pas toujours de tout repos.

Le 5 Septembre 2015, je me mariais à Crozon avec ma belle que je connais depuis 5 ans maintenant. Nous nous sommes préparés à ce grand jour pendant plus d’un an. Nous avons d’ailleurs eu onze rendez-vous avec un ami prêtre, qui m’a connu jeune con au lycée alors il était fraîchement ordonné depuis quelques années.
Ce beau week-end passé (et merveilleusement bien passé d’ailleurs !), le voyage de noces était la suite logique. Chose peu évidente avec un casanier comme moi : j’adore les beaux paysages, mais les photos me suffisent bien souvent. Toutefois, le fada de culture celte que je suis était déjà attiré par ce beau pays. Quand à ma (désormais) femme, voyageuse dans l’âme pour sa part, c’est le film « PS : I Love You » (qui se déroule en partie en Irlande) qui lui a fait pousser la porte du pub irlandais de Rennes où nous nous sommes rencontrés. C’était donc assez symbolique de faire notre voyage de noces là bas

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-miniature

Top départ

Donc décollage dès le Mardi 8 Septembre pour un retour le Samedi suivant (4 jours et demi, c’est déjà pas mal pour moi ). Le frangin passe s’occuper des chats, rien a été oublié et tout a été géré en amont avec une agence de voyage. Sur ce coup, c’est surtout Madame Panda qui a géré. On prend alors l’avion à l’aéroport de Nantes dans l’après midi du Mardi. Et là survient déjà un truc qui ne m’était jamais arrivé : une crise d’angoisse. Partir loin de chez moi durant quelques jours m’a rendu terriblement anxieux durant une bonne partie du vol. Oh rien à voir avec l’avion ! Je l’ai déjà pris, aucun soucis avec ça. Mais l’idée de lâcher prise et de ne plus avoir mes marques m’a pris par surprise, si l’on peut dire…

Bien heureusement, j’avais emmené mon agenda et l’hôtel où nous séjournions disposait du wi-fi (auquel j’avais alors accès seulement le matin et le soir). Certains trouveront ça bête, mais ça me rassurait. Et d’avoir un accès à mes e-mails m’a même permis de saisir quelques opportunités où la réactivité était de mise. Sans mon taf, que j’ai la chance de pratiquer par choix et avec plaisir, je serai malheureux je crois… J’ai aussi, par la même occasion, réalisé que c’était mes premières vraies vacances (car même en relevant mes e-mails, pour moi c’est des vacances) depuis 6 ans… Quand je travaillais en entreprise, mes vacances étaient dédiées à mon activité d’indépendant que je menais en parallèle. Aussi n’a-t-il pas été évident de décrocher, surtout au début du séjour.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-01

Pour la conduite à gauche, aucun problème. Ca ne m’inquiétait pas, mais je ne m’attendais pas non plus à m’en sortir aussi bien.

Bref, ceci étant, nous avons débarqué à l’hôtel Westwood qui se trouve en bordure de Galway. Hôtel très classe et sympas, mais dont les 4 étoiles sont largement surestimées et en vaudrait facilement 2 en France (je vous renvoie à mon avis sur TripAdvisor pour en savoir plus). Il a en revanche l’avantage d’être très bien situé et facile à trouver. En revanche, on lui reprochera l’odeur de friture dès qu’on ouvre la fenêtre, et la réception de mariage dont le bal s’entend jusque dans la chambre…

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-00

En voiture Simone, passons aux visites !

Le Mercredi, nous avons commencé par l’Abbaye de Kylemore, en plein Connemara et se situant à 1h30 de Galway. Autant vous dire que le cadre est superbe !

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-02

Sur la route de l’abbaye de Kylemore… (1/2)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-03

Sur la route de l’abbaye de Kylemore… (2/2)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-04

L’abbaye de Kylemore (1/6)

L’histoire du fondateur de cette demeure avant qu’elle ne devienne une abbaye, Mitchell Henry, est impressionnante. Docteur mais aussi homme politique et entrepreneur (au sens large) de génie, il a créé ce lieu (le manoir, le jardin victorien, l’église et le parc autour) par amour pour sa femme. C’est en partie grâce à lui que le coin est devenu ce qu’il est. Il n’est pas sans me rappeler Olivier du Clésieux, entrepreneur de la même époque et ancien Maire de mon patelin.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-05

L’abbaye de Kylemore… (2/6)
« Vous avez vu ma femme ? Elle est belle hein ! » – le film « RRRrrrr!!!

Par la suite, ce manoir est devenu un refuge pour une congrégation de religieuses bénédictines irlandaises dont l’abbaye se trouvait à Ypres, en Belgique. Ces dernières en ont alors fait leur nouvelle abbaye.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-06

L’abbaye de Kylemore… (3/6)

Les nonnes, qui pour ainsi dire « en avaient » sous la soutane, ont par la suite décidé de faire de ce lieu une prestigieuse école à renommée internationale pour jeunes filles. Même pas peur. Et ça a plutôt bien marché durant un temps, jusqu’au début des années 2010. Puis l’école à laissé place à un musée exposant l’histoire de ce havre de paix.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-07

L’abbaye de Kylemore… (4/6)
Église catholique voisine de style néo-gothique, elle fut conçue en ayant pour vocation d’être « une cathédrale en miniature ». Simplement superbe !

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-08

L’abbaye de Kylemore… (5/6)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-09

L’abbaye de Kylemore… (6/6)

Par la suite, nous avons emprunté la célèbre Sky Road. Et là j’ai découvert une nouvelle émotion : le stress. Je dresse le tableau : une route de 2,5 m de large et aucun bas côté. Juste des murs en pierre, des talus, des ravins et des irlandais habitués à prendre cette route si bien qu’ils ne roulent pas toujours doucement. A chaque virage, c’était un peu le pari de savoir si nous allions nous faire emplafonner. Du coup, j’ai décidé de rebaptiser cette route la « Route Russe », en hommage au jeu stupide ayant un nom similaire.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-10

La Sky Road (1/2)

Je ne pense pas qu’il y ai beaucoup d’accidents. Mais quand on ne connait pas, ça a de quoi être flippant. D’ordinaire je ne suis pas stressé pour un sous, même dans les moments graves qui ferait paniquer n’importe qui. Et bien là, ajouté à mon anxiété latente de la veille, je peux vous dire que j’en menais pas large. En revanche, je n’ai pas spécialement eu à me plaindre de la conduite des irlandais sur l’ensemble du séjour, bien au contraire. En France, il ne se passe pas quinze minutes de voiture en ville sans que j’ai à râler sur quelqu’un. En Irlande, c’est arrivé trois ou quatre fois seulement. Je dis ça, je dis rien…

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-11

La Sky Road (2/2)
Une vue sympas depuis un parking vers la fin de cette route.

Pour terminer la journée, petit passage par la sympathique ville de Clifden. Nous nous sommes arrêtés dans un troquet où l’accueil par la patronne fut très agréable. Ce n’est pas un cliché, les irlandais sont réellement très avenants.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-12

Clifden (1/2)
Génie.

Ci-dessous, l’intérieur d’une église catholique romaine de Clifden. On a visité une église anglicane juste avant… Église néo-gothique, pas d’icônes, un tapis vert, un plafond d’un marron très sombre. Une ambiance un peu pesante et spéciale quand on y est pas habitué. Toutefois, par respect pour cette confession différente de la notre, je n’ai volontairement pas pris de photos.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-13

Clifden (2/2)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-14

Connemara (1/6)

Vous aurez peut-être remarqué que l’image ci-dessous a aussi atterri dans le bandeau du site (et c’est également devenu mon fond d’écran). En passant, tant que j’y pense et ça n’a rien à voir : le café est dégueulasse là bas. Pas de méprise possible, ça semble plus ou moins généralisé. Il faut demander un café noir (black coffee) pour avoir quelque chose de buvable car autrement, c’est du jus de chaussettes. Et ne demandez pas un expresso car vous vous retrouverez avec un stretto… J’ai eu le malheur de demander un double expresso : si vous avez déjà goûté au stretto, je vous laisse imaginer l’horreur…

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-15

Connemara (2/6)
« Des nuages noirs qui viennent du nord colorent la terre, les lacs, les rivières… »

Autrement, nous avons eu le bonheur de nous balader dans le Connemara National Park. En voici quelques morceaux choisis. C’est vraiment splendide ! Un endroit aussi désert, loin de tout, je pense que je pourrai y vivre sans problème

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-16

Connemara (3/6)
Malheureusement, l’Irlande n’est pas épargnée par le Comic Sans MS…

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-17

Connemara (4/6)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-18

Connemara (5/6)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-19

Connemara (6/6)
Une très grosse chenille verte.

Au retour, à 2-3 bornes de l’hôtel, nous en avons profité pour visiter cette vieille tour de garde du 16ème siècle. Dommage, je n’ai plus son nom en tête. C’était à la fois intéressant et triste de voir ce que ce lieu autrefois vivant est devenu. J’ai déjà fait de l’urbex, mais ce lieu là dégageait autre chose…

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-20

Le Jeudi, journée à Galway pour découvrir un peu la ville et acheter des souvenirs pour la famille. La journée s’est faite sous la flotte, et on a fini par faire une escale à l’hôtel pour se sécher avant de retourner en ville pour manger.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-21

Galway (1/4)
Visite de la sublime Cathédrale de Galway.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-22

Galway (2/4)
A gauche, une banque digne d’un coffre fort médiéval géant. A droite, une casquette avec un décapsuleur intégré. Ouais.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-23

Galway (3/4)
Chose bien en Irlande : beaucoup de restaurants affichent clairement les possibilités d’alternatives alimentaires. Plutôt cool pour les végétariens que nous sommes

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-24

Galway (4/4)
La Guiness est probablement la même qu’en France mais elle n’est pas tirée de la même façon. Du coup, son goût n’a rien à voir avec celle qu’on nous sert ici.

Sur le retour

Avant de reprendre l’avion, on a fait une escale par Athlone, en plein centre de l’Irlande pour descendre ensuite jusqu’au Monastère de Clonmacnoise. Un des lieux les plus emblématiques d’Irlande, dont le cimetière abrite les dépouilles de 7 rois du passé.

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-25

Monastère de Clonmacnoise (1/4)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-26

Monastère de Clonmacnoise (2/4)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-27

Monastère de Clonmacnoise (3/4)

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-28

Monastère de Clonmacnoise (4/4)

Mon petit plaisir en fin de séjour, ça aura été de me payer quelque chose dont j’avais envie depuis des années : une authentique montre à gousset. Et pas un truc en toc, mais une vraie, avec un mécanisme qu’on remonte tous les jours. Un joli souvenir pour me remémorer ce beau voyage de noces avec ma moitié
mioursmipanda-voyage-noces-irlande-32

Point graphisme

On dit que la France n’est pas le pays du design graphique. J’en ai encore eu la preuve en constatant le niveau des irlandais en la matière : la simple boutique à une enseigne peinte à la main. Même les écoles n’y échappent pas. Si une rue contient plusieurs commerces, vous en aurez presque forcément un avec une enseigne peinte. Quelques exemples en images

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-29

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-30

mioursmipanda-voyage-noces-irlande-31

La mésaventure de l’aéroport

Alors cette mésaventure, elle nous aura bien dégouté Madame Panda et moi. Je peux vous dire que des 4 boutons pour mesurer la satisfaction, le rouge a pris cher à chaque fois que j’en ai vu un. J’étais réellement furax ! Mais plutôt que de tergiverser, je vous invite tout simplement à lire la lettre de réclamation que va prochainement recevoir Aer Lingus (la compagnie aérienne irlandaise) par e-mail, mention Twitter et papier, à chaque fois en français et en anglais ! Ceux qui me connaissent savent de quel bois je me chauffe dans ce genre de circonstances…

En conclusion

Bon, je ne vous cache pas que je garde un goût assez amer de la fin du voyage, mais j’essaie de ne pas trop m’attarder sur cet aspect… Ca reste un beau séjour (qui m’a permis d’apprendre plein de chose sur moi-même, assez ironiquement). J’ai même pris goût à la randonnée (truc improbable), dans la mesure où le décors en vaut la peine. Et puis bon, c’est surtout le début du voyage du reste de notre vie

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

  

Sébastien

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, chroniqueur radio, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en vous inscrivant à la mailing-list du blog de Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Un autre article ?