Solarpunk vs Apocalypse : une vision contrastée de l’avenir

Par , Le 12 août 2023 (Temps de lecture estimé : 4 min)

Dans un monde où la science-fiction explore souvent des futurs sombres et dystopiques, le solarpunk émerge comme un rayon d’espoir, prônant un avenir positif pour l’humanité. Mais est-ce une vision réaliste ou simplement un idéal lointain ?

mioursmipanda solarpunk vs apocalypse

Je viens de découvrir, via l’ami Adam Villon, l’existence du solarpunk. Sous-genre de la science-fiction, au même titre que l’anticipation ou que le cyberpunk, le solarpunk prend toutefois le contrepied en proposant « un avenir positif pour l’humanité ». Aouch. Autant vous le dire franchement, je suis à mille lieues de ça ! Et cela m’a aussi donné matière pour vous parler un peu plus de mon travail d’écriture. Entre fatalisme, espoir, archéofuturisme et religion, dans cet article je vous propose alors de découvrir le contraste avec ma propre vision de l’avenir (apocalyptique, cela va sans dire).

Je comprends et j’envie l’optimisme (vraiment !) des gens qui se retrouvent là-dedans. En soi, j’aspire à l’idéal proposé et on doit travailler pour ça. Mais pas parce que ça nous permettra d’y parvenir, mais selon moi afin – dans un premier temps et j’y reviendrai ensuite – d’éviter le pire. Car ma vision de l’avenir à moyen-long terme est exclusivement apocalyptique, mais baignée d’archéofuturisme. Pour moi, il s’agit en premier lieu de tendre vers un idéal pour traverser l’effondrement civilisationnel en limitant la casse.

C’est là qu’intervient mon travail d’écriture (qu’il s’agisse de mes articles comme de mes fictions audio) : alerter pour mieux se préparer, anticiper pour mieux en parler, éveiller les gens à la catastrophe qui vient. Et accessoirement, graver ces choses dans le marbre pour pouvoir balancer des « je vous l’avais bien dit » aux bots quand ça arrive.

« Mais alors à quoi ça sert ? À quoi bon vivre ? Et que vient foutre l’archéofuturisme là-dedans ? »

Déjà, pour un catholique tradi, la seconde question ne se pose pas. Mais attention, je ne suis pas sans espoir pour autant ! Je n’en fais pas un secret, je suis un fervent partisan des prophéties de la mystique catholique et bienheureuse Marie-Julie Jahenny (MJJ). Prophéties qu’elle a reçues de la Sainte Vierge, qui sont porteuses d’espoir et dont un certain nombre d’éléments nous donnent aussi des gages de réalisation. Ça en fera rire certain, grand bien leur fasse (et qu’ils aillent se faire cuire le cul).

Mais ces prophéties, que disent-elles ? En gros qu’on va subir une invasion militaire russo-islamique, en chier méchamment comme jamais auparavant, pendant une période de quelques mois à trois ans. Suite à quoi, un Roi Catholique reviendra, fera le ménage (aussi en interne de l’État) comme on dissout des corps avec de l’acide, et après on vivra mieux que des boomers CSP+ des années 70. Je grossis le trait, mais vous avez compris l’idée. Donc tant que ces prophéties ne se seront pas concrétisées, pour moi la civilisation va continuer sa course vers la catastrophe, façon Titanic à pleine vapeur direction l’iceberg.

Je n’ai aucun problème avec ça : c’est ma vision de l’avenir depuis mes 15 ans. Ça fait donc plus de 20 ans que je m’y prépare et je suis très serein avec cette idée. Je ne crois pas l’Homme capable de se sauver lui-même. Que des toutes petites communautés parviennent à un idéal ? Certainement et cela me réjouit ! Mais dans cette société mondialisée, je suis quasiment certain qu’elles se feront presque toutes rattraper malgré elles, par le système, à un moment.

Pour autant, comme évoqué plus haut, les choses ne s’arrêtent pas là et c’est aussi pour l’après que je travaille, mais en dehors des écrans. Entre mes 15 ans et mes 36, il y a eu ma conversion au catholicisme puis, bien plus tard, ma découverte des prophéties de MJJ. C’est donc là que j’envisage l’après. Une partie du travail réalisé avant la période de tribulations sera anéanti. Mais ceux des survivants aux tribulations qui auront cherché à préparer cet avenir positif, qui l’auront pensé, qui l’auront documenté, qui auront créé le lien entre les gens, mais sans ignorer la catastrophe qui approche, alors de ceux-là, parmi tant d’autres bien heureusement, germera le meilleur de l’Homme que Dieu aura suscité. Le tout dans une France qui se remettra doucement, mais sûrement de la libanisation qu’elle aura traversée.

Cet article t'a plu ? Partage-le !

    

René DROUIN

Auteur d'anticipation, blogueur et créatif touche-à-tout, catho tradi, entrepreneur, THPI. Chasseur de woke et de droitard formolé à mes heures perdues. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Inscris-toi à la mailing-list du blog
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail les dernières publications de l'auteur je prends connaissance de la politique de confidentialité.