S’occuper pendant le confinement : warhammerisation et décor d’une petite voiture

Pendant cette période de confinement, il n’est pas inutile de s’aérer l’esprit par diverses activités. Le modéliste que je suis à mes heures perdues s’est alors mis en tête de revisiter une petite voiture provenant de son enfance.

mioursmipanda-warhammerisation-coccinelle-miniature

Je n’en fais pas étalage, car c’est une occupation qui n’a aucun autre intérêt que ma satisfaction personnelle, je suis amateur de Warhammer 40K. Pas tant du jeu (j’ai du faire quatre parties dans ma vie), mais de toute la dimension création de figurine et peintures de ces dernières. Et à ce sujet, sans être un pro, disons que je me défends pas trop mal. Jusque là, mes sessions de modélisme ne dépassaient les quelques unes par an. Mais mon élan créatif de ces dernières semaines et mon besoin de me changer les idées m’ont fait me réinvestir autant qu’à ma découverte de cette activité voilà 12 ans.

mioursmipanda-warhammerisation-coccinelle-1

Une coccinelle post-apocalyptique

Quand j’étais petit, mes parents nous on offert à moi, mon frère et ma sœur, une petite coccinelle mécanique chacun. On la faisait reculer, puis elle avançait toute seule. Vous voyez le genre ? Si le système a depuis longtemps rendu l’âme, 25 ans après la voiture est toujours là. Bon, elle a pris quelques coups, il lui manquait trois phares sur quatre et j’en passe. Alors comme j’avais envie de continuer sur ma lancée (voir le bonus en fin d’article), je lui ai donc refait une beauté tout en l’upgradant un peu. À cet effet, j’ai donc utilisé des chutes et restes de Warhammer 40K, afin de customiser celle-ci. Côté peinture, tous les effets de rouille et de salissures sont réalisés uniquement à la peinture.

mioursmipanda-warhammerisation-coccinelle-3

Comme cela ne me suffisait pas, je me suis ensuite mis en tête de lui faire un petit décor, afin de l’intégrer à une histoire. Un fond de cadre, un morceau de bois, une brindille d’arbre, suivi de quelques heures de peinture sur tous ces éléments.

mioursmipanda-warhammerisation-coccinelle-4

À la base du décor, un fond de cadre que j’ai découpé en quatre panneaux collés ensemble. Le tronc d’arbre est un morceau de branche, tandis que l’arbuste mort est une brindille d’un arbre de mon jardin. Après avoir sous-couché tout ça, place à la peinture, puis à l’assemblage. Le sol est fait de sable collé sur le décor, lui aussi peint par la suite. Enfin, l’arrière-plan est une photo imprimée (dont j’ai refait le ciel à la peinture, pour masquer des bavures). Au total, pour la voiture plus le décor, il m’aura fallut plus d’une vingtaine d’heures de travail dessus.

mioursmipanda-warhammerisation-coccinelle-5

Bonus : Ours Space Marine

Quand ton fils de 4 ans déterre une vieille figurine abimée qui trainait dans la terre depuis 10 ou 20 ans, et que le fan de Warhammer 40 K et de Toy Story que tu es t’impose de lui promettre de réparer celle-ci. Voilà le point de départ de ma frénésie de modélisme de ces dernières semaines. Même punition que pour la Coccinelle : customisation façon Warhammer 40K. Temps de réalisation : dix heures.

mioursmipanda-warhammerisation-ours-1

mioursmipanda-warhammerisation-ours-2

mioursmipanda-warhammerisation-ours-3

mioursmipanda-warhammerisation-ours-4

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

  

René DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en vous inscrivant à la mailing-list du blog de Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Un autre article ?