Les dérives sécuritaires de l’état d’urgence : c’est pas faute d’avoir prévenu

Suite aux funestes évènements du 13 Novembre, notre gouvernement a déclaré l’état d’urgence. Sauf que sous couvert d’une pseudo sécurité renforcée, ce sont surtout l’application de mesures liberticides qui sont mis en place. Et les dérives causées ne font que commencer…

mioursmipanda-derives-securitaires

Qu’en voila, de vils coquins ! Je préfère démarrer cet article sur une note légère, afin d’éviter que mon langage ne devienne un peu trop fleuri à l’égard de nos huiles. Avant toute chose, ce premier paragraphe s’adresse aux proches qui me connaissent depuis quelques années et qui me prennent pour un parano à chaque fois que je leur dis quelque chose qui arrive ensuite… Commençons alors par ce qui me démange le plus : je vous l’avais dit. Qu’à ne rien faire et laisser couler, ils continueraient de nous grappiller un peu plus de libertés. Qu’à attendre que les autres agissent, il ne se passerait rien. Qu’on se rapprocherait de plus en plus d’un gouvernement comme celui du film V pour Vendetta (élisez Valls comme Président en 2017, et on y est en un mandat). Aucun don médiumnique là dedans, c’est juste un peu d’analyse. Mon ressentiment étant déversé, passons au fond du sujet.

Le 13 Novembre profite très largement à nos élus, qui s’en servent pour entretenir un peu plus leur culture de la pensée unique. Nul complotisme dans mes mots, ce sont les faits. Sur Twitter, il traine depuis peu un pad lancé par la Quadrature du Net. Les internautes qui tombent dessus sont conviés à y recenser le maximum des actualités traitant des dérives sécuritaires causées par l’état d’urgence. Et Dieu sait qu’elles sont nombreuses ! J’ai donc fait une petite sélection, histoire de vous donné un aperçu de ce qui se passe (Édit : j’ai mis cette liste les 26, 27 et 28 Novembre). Je ne vais pas chercher à débattre, les titres qui vont suivre parlent d’eux-même et vous avez une tête

Dans ce contexte, quid des luttes sociales, écologiques, économiques ? Quid de nous tous ? Quand mes futurs enfants me demanderont ce qui s’est passé, je pourrai toujours leur dire que j’ai fait ma part, mais que ce n’est pas le cas de tout le monde… Je termine sur cet extrait de film, un peu plus actuel chaque jour qui passe…

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
– Albert Einstein

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, blogueur, formateur, chroniqueur radio, catholic veggie, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en vous inscrivant à la mailing-list du blog de Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Un autre article ?