Il construit une maison de hobbit autonome en énergie pour 3500 euros

Un jeune père de famille, Simon Dale, a passé près de 1500 heures de travail à construire cette maison de hobbit pour lui et sa petite famille. Son but était de construire celle-ci avec des produits naturels et de récupération, trouvés à proximité du lieux de construction, sans produits nocifs ou cancérigène et surtout, sans impact sur l’environnement.

mioursmipanda-maison-hobbit

Cette maison aura coûté à la famille Dale quelques 3500 euros, une broutille quand on compare au coût de l’immobilier. C’est surtout un budget accessible à de nombreuses familles ! Pour les plus septiques ou ceux qui souhaiteraient passer par des professionnels, convertir les 1500 heures de travail en argent, ce qui, à 35 €/heure, nous donne 52 500 euros de mains d’œuvres. Ce qui reste toujours très raisonnable comparé aux prix du marché et compte tenu du faible impact sur la nature.

mioursmipanda-maison-hobbit-vignettes

Quelques points de la conception et de la construction :

  • Maison creusée dans la colline pour un faible impact visuel
  • Des pierres et de la boue des fouilles ont été utilisé pour les murs de soutènement, fondations, etc
  • Les cadre des portes et fenêtres sont en chêne à partir de la forêt environnante (récupération)
  • Des ballots de paille dans le plancher, les murs et le toit pour une isolation et une construction facile
  • Une bâche plastique, un peu de boue et de gazon sur le toit pour faible impact et la facilité
  • Enduit à la chaux sur les murs où l’énergie est plus perméable par rapport au ciment
  • Bois recyclé pour les planchers
  • Fenêtres, brûleur, plomberie, électricité et j’en passe ont été trouvé en déchetterie
  • Poêle à bois pour le chauffage
  • Le réfrigérateur est en fait refroidi par l’air qui traverse les fondations
  • Un puits de lumière dans le toit laisse passer la lumière naturelle
  • Des panneaux solaires pour l’éclairage, la musique et l’informatique
  • Récupération de l’eau environnante par gravité à partir du printemps
  • Recueille l’eau du toit pour le jardin, etc.
  • Toilette sèche à compost

Pour en savoir plus :

Source : Les Brindherbes Engagés

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, blogueur, formateur, chroniqueur radio, catholic veggie, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en vous inscrivant à la mailing-list du blog de Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Un autre article ?